L’oiseau et moi

HIBOUX DETOURE
Il y’a toujours eu cet oiseau…
Il revient à chaque nouvelle brise
Le réveil du vandale, ce moineau indocile qui derrière ma poitrine, furieux, va, vient, cogne plus fort, voile mon pouls, m’abime et met en feu ma voix
Il est liberté, brutale mais liberté
Je sais que je dois l’écouter
Je sais que pour lui, je vais danser des heures comme un animal sauvage, à ne plus me souvenir, à ne plus rien sentir
Pour m’endormir dans la vapeur fiévreuse d’un nouveau matin
Sur la peau dans le corps cet oiseau me dévore

@7licea

Après un Bac Dessinateur Maquettiste option Arts graphiques, un BTS Design d’espace et le diplôme d’Architecte d’Etat en poche, j’évolue entre Paris où je vis et le 91 où j’ai grandi, articulant mon activité entre l’architecture et la création artistique

Depuis petite sensible à notre rapport à la nature, j’écoute en moi cette enfant sauvage, cet animal insoumis qui me guide.

C’est ce qui plus tard va amener mon travail artistique vers la dualité de nos rapports et nos liens avec les animaux. Cette forme de nature incomprise qui est parfois adorée, souvent détruite et qui subit de la main humaine une domination qui dérègle l’équilibre des choses. Femanimale c’est mère nature, la vie offerte puis reprise.

Je souhaite interroger chacun sur ce spectre sauvage et impalpable dont la nature humaine irradie souvent malgré elle. 

Toi aussi il y’a derrière le rythme de tes mots, derrière la force de ton front, naviguant la chaleur de ton sang, un animal sauvage. Il a dormi longtemps dans l’obscure effervescence de cette vie, mais il est prêt… tiens-toi prêt toi aussi